Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Le combat sublime et solitaire du journaliste contre le corporatisme aveugle et obtus des Juges !

Posté par: Haj Malick NDOYE| Jeudi 06 septembre, 2012 13:40  | Consulté 5411 fois  |  40 Réactions  |   

Mais où sont donc terrés « les nouveaux chiens de garde. » de notre jeune et frêle démocratie? Ces prescripteurs d’opinions et faiseurs d'agenda ? Ces vaillants petits soldats prompts à s’autoproclamer « cerbères » de la démocratie et de la bonne gouvernance ? Ceux-là mêmes qui récemment, ont amplifié les clameurs de l’aversion publique sur le Sénat, ayant conduit à la suppression de cette institution ? Peut on se complaire dans l’indifférence, voire la lâcheté, et laisser Madiambal Diagne, endosser SEUL, le combat de TOUS? Et que dire du combat désespérant et honteux des juges, militants de l’UMS (Union des magistrats du Sénégal), pour conserver, coûte que coûte, vaille que vaille, le Fcm (le Fond commun des magistrats), ce monstrueux enfantement du Docteur Abdoulaye FRANKENSTEIN Wade ? Ce « cadeau de trop aux juges » pour ainsi reprendre le propos du journaliste. Pour cerner de manière limpide les tenants et les aboutissants de ce fameux Fcm, dont la suppression hérisse certains magistrats imprudents pour ne pas dire indécents, il faut s’en référer à deux articles commis par le journaliste engagé dans un combat éminemment citoyen : « Le cadeau de trop aux juges. », « Halte ! Vous faites fausse route Monsieur le juge. » On peut trouver ces lumineux articles, dans la livraison N°2886 ou sur le site du journal lequotidien.sn, à la rubrique les Lundi de Madiambal. Des articles construits sur une solide argumentation et nourris de riches données factuelles. C’est le lieu de rendre un vibrant hommage à tous journalistes citoyens qui se sont assignés l’obligation morale et déontologique de porter à la connaissance de leurs concitoyens, les comportements qui jurent d’avec l’éthique et la morale de nos gouvernants.

 L’ex Président de l’UMS Aliou Niane, a pareillement, fait une sortie au vitriol dans la presse, pour clouer au pilori ce « cadeau » immoral que Wade a octroyé aux juges à trois mois de l’élection présidentielle de 2012. Allez comprendre ! Il a parlé de « Cantinisation » et de « mercantilisation de la justice. » L’actuel président, n’a rien trouvé de mieux que des infamies sanglantes, pour répondre aux critiques sévères, mais objectives de Mr Niane. Nous tenons à mépris et totale irrévérence cette posture condescendante de Monsieur Seck. Nous regrettons ce raidissement insensé. Nous aurions souhaité entendre des explications convaincantes,  différentes de ce salmigondis d’idées reçues du genre « intangibilité des droits acquis », « Nous n’avons rien demandé » etc.

Mais de quels droits parlent ces si mal nommés juges qui acceptent un cadeau inique et indécent d’un vieil autocrate aux abois. Combien de fois ces juges ont envoyé en prison des personnes pour recel de vol ? Alors qu’elles, croyaient tout simplement acheter un bien d’occasion moins cher ? Se procurer de la marchandise volée est d’abord immoral avant d’être illégal. Pourquoi ces drôles de juges ne se sont jamais posés la question de savoir dans quel but le sinistre politicien les a subitement fourgué ce cadeau de trop ? Nous le savons TOUS. Ce vieux satrape compliqué d’un dangereux aventurier politique était devenu comme un vieux magicien, dont les ficelles dépassaient grossièrement le costume. Toutes ses ruses, toutes ses manœuvres, étaient devenues tellement énormes que la dernière bourrique de la terre pouvait les démêler sans les lunettes d’un observateur averti ! Ce Fcm n’est rien de moins qu’une abomination inacceptable!

Pour oser une telle entreprise, il ne fallait rien moins qu’Abdoulaye Wade. Lui seul pouvait la concevoir et la réaliser comme hardi  politicien qui n’a peur de rien, pas même du ridicule.  Son côté politicien eut l’idée, son côté homme à tout oser l’exécuta!

Pour circonvenir les juges le vieux politicien, les a tout simplement enfermés dans une bulle  d’argent, de privilèges en nature de toutes sortes, de passe-droits et autres avantages que le contribuable sénégalais ne soupçonne même pas ! Voilà les genres d’accommodements qui conduisent à transiger avec l’éthique et la morale, avec le risque de faciliter le naufrage et des valeurs et des Institutions en péril. Nous prions Dieu que cette Entreprise satanique n’ait pas atteint sérieusement l’intégrité de ces juges dont la Nation a dépensé beaucoup d’argent pour les former. Nous ne les demandons pas de rembourser les sommes déjà engrangées. Grand bien cela leur fasse !

L’union européenne a osé demander aux paysans français ayant reçu des subventions indues, entre 1992 et 2002, de rembourser le trop perçu. Nous ne voulons pas en arriver à cette ultime alternative avec ces juges.

Ce sont nos juges. Et on ne jette pas l’eau du bain avec le bébé ! En revanche ils ne doivent pas s’accrocher à des privilèges iniques, illicites,  et indécents comme une moule à son rocher.

Ils auraient dû faire profil bas et se passer d’une publicité aussi fâcheuse. Il faut reconnaître qu’au sein de la magistrature, s’en trouvent des réfractaires à cette générosité sélective de Wade et n'en sont pas moins en total désaccord avec ces « last minute » privilèges accordés à certains juges et magistrats intervenant directement ou indirectement dans le processus électoral. Il y a anguille sous roche ! Cela va de soi !

 Aujourd’hui nous avons élu un président pour la rupture. Alors Messieurs les juges il faut rompre avec ces pratiques surannées d’un autre âge. Le 25 Mars 2012, nous avons décidé de donner un coup de frein brutal à la République des privilèges, pour désormais construire ensemble une République des droits et des devoirs. Dorénavant pour prétendre à la moindre parcelle d’autorité sur le NTS, il faut jouir d’une légitimité démocratique, mais aussi et surtout d’une légitimité morale et. Le Fcm tel que conçu par Abdoulaye Wade, « heurte la morale et toute éthique » pour ainsi paraphraser le journaliste qui, vent debout, livre un furieux combat contre ce qu’il appelle « la dictature des juges », cette sidérante inconséquence de ceux qui devraient incarner à tout point de vue la justice et l’éthique !

Il faut impérativement sortir de cette bulle qui tend à vous rendre sourd et aveugle aux préoccupations fondamentales du Peuple. Le respect des sénégalais vaut mieux que ces réflexes corporatistes. Le Fcm ne pourra jamais résister à l’ouragan qui a emporté le Sénat!

La logique de rationalisation, de gestion sobre et vertueuse, qui a supprimé une soixantaine d’agences et structures de l’état, dégraissé le salaire exorbitant de certains Directeurs d’agence, réduit la voilure des généraux, ne peut pas épargné les mandarins de la basoche !

Ass Malick NDOYE

Chargé de Communication de L’APR (Commune de Fass, Colobane, Gueule tapée.)

malickndy@yahoo.com


 L'auteur  Haj Malick NDOYE
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Mots Clés:
Commentaires: (40)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Xeme En Septembre, 2012 (17:03 PM) 0 FansN°:1
Madiambal comme référence contre les juges ? Je soutiens les juges.
ZOUIRATE En Septembre, 2012 (17:12 PM) 0 FansN°:2
Merci pour l'article. Mais je pense que vous vous trompez. Madiambal Diagne, n'endosse nullement le combat de TOUS. Il mène plutôt son combat: celui de plaire au prince Macky Sall. Il n'est mû que par ses intérêts personnels.
@ZOUIRATE En Septembre, 2012 (08:12 AM)0 FansN°: 338415
Aussi longtemps que l'on se souvienne, ce journaliste a combattu les privilèges indus (corruption déguisée).
Être honnête c'est reconnaitre la réalité et la réalité ici est que M. DIAGNE a dénoncé cette opacification des institutions par WADE depuis toujours.
Évoquer le "prince Macky Sall" ici ne relève pas d'un souci d'exprimer la vérité.
Anonyme En Septembre, 2012 (14:33 PM)0 FansN°: 338589
ah bon?pourquoi n'a t-il pas dénoncé l'aide à la presse.Car c'est bien un privlège indu!Quels sont les entreprises privées du sénégal qui bénéficient de ce mbaxous, à part les entreprise de presse?Et la défiscalisation des entreprises de presse (madiambal lui même faisait parti des patrons de presse qui l'ont négociée devant wade)?Et les 200 millions de thierno lo?Madiambal a été secrétaire de greffe.Qu'est ce qui l'a fait quitter cette profession?Comment un ancien secretaire de greffe peut il monter un organe de presse?Par ailleurs, qu'est ce qui explique cette haine de madiambal envers les magistrats?Ses anciennes fonctions ne l'expliquent-elles pas?
EMU En Septembre, 2012 (17:13 PM) 0 FansN°:3
je suis vrément triste et emu,vous etes dans l'erreur vous ne savez pas ce que les magistrats vivent.je me demande pourquoi cet acharnement sur les magistrats,vous publiez n'importe quoi est ce qui est domage ils n'ont pas le droit de vous répondre de sortir dans la presse et de se défendre. faites attention à ce que vous dites et arretez de monter les magistrats au peuple senegalais.
Lamine En Septembre, 2012 (19:31 PM)0 FansN°: 337839
Emu, qu'est-ce donc que la honte?
Vous êtes juste impossible, enfin incroyable!!!!
Mastmust En Septembre, 2012 (17:20 PM) 0 FansN°:4
Nous sommes à OK CORAL mais rira bien qui rira le dernier
Mastmust En Septembre, 2012 (17:21 PM) 0 FansN°:5
NOUS SOMMES à OK CORAL MAIS RIRA BIEN QUI RIRA LE DERNIER
Anonyme En Septembre, 2012 (18:10 PM) 0 FansN°:6
Et il signe "chargé de communicication de l'APR".C'est justement cela qui a monté actuellement TOUS les magistrats(même ceux qui ont fustigé ce fonds commun) contre ces nouveaux tenants du pouvoir;Les magistrats se sont rendus compte de la nouvelle ligne de conduite de ces arrivistes: jeter en pâture l'institution judiciaire pour en tirer le gain politicien.Et cela, ces magistrats ne l'accepteront jamais;bientôt, le peuple comprendra où veut en venir ces arrivistes devenus gouvernants par un facheux accident de l'histoire.Madiambla et l'armada de journalistes qui entourent ce régime de politiciens, n'ont de leçon à donner à personne.Ils doivent d'abord renoncer à cet aide à la presse (de l'argent public distribué à des privés) et à cette "tolérance fiscale", véritable exemption d'impôts.Aprés, ils pourront donner des leçons aux autres.Madiambal, demain il fera jour.Beaucoup de ceux qui ont emprunté ce combat malsain contre l'institution judiciaire seront un jour démasqué.Monsieur NDOYE, j'espère que vous serez bien récompensé par vos maître.En attendant, l'institution judiciaire RESTE DEBOUT.
Brtt En Septembre, 2012 (18:26 PM) 0 FansN°:7
encore un militant de l'APR qui s'attaque aux magistrats!Je ne savais pas que dans le programme de "yoonou yokouté", il yavait le volet "destruction de l'institution judiciaire"!attention peuple sénégalais! vous applaudissez à quelque chose qui pourrait se retourner contre vous demain!wait and see!
Anonyme En Septembre, 2012 (19:46 PM) 0 FansN°:8
ce malick ndoye, militant de l'APR doit commencer par dire à son leader de rendre tous les terrains que wade lui avait offert (pas seulement les 1200 m2 qu'il a révélé dans sa déclaration de patrimoine).Il n'a qu'à mieux s'expliquer sur les 07 milliards de taïwan.Aprés, mr ndoye, tu pourras peut être donner des leçons à d'autres.
Cheikh Diouf En Septembre, 2012 (20:11 PM) 0 FansN°:9
On s'en fout vraiment que ce combat contre le fonds soit entre les magistrats ou les mains gantees des politiciens. C'est l'ethique et la morale qui sont jeux ici. Et les senegalais en ont marre tous ces profitards et predateurs de deniers publics "l'enrichissement sans cause " est concept que les magistrats qui defendent ce fonds connaissent bien, j'imagine.Sinon, nous sommes definitivement pris pour des citoyens a crucifier pour le bonheur de certains qui sont que des egoistes Point final.
Salam En Septembre, 2012 (20:18 PM) 0 FansN°:10
c malheureux kun journaliste parle coeur, tu n p pas etre juge et partie, fo rester neutre et impartial
Anonyme En Septembre, 2012 (20:25 PM) 0 FansN°:11
affirmatif anonyme tu as raison à 100 pour 100 madiambal et autres ne sont que des aigris qui veulent plaider à travers une certaine presse un secretaire des greffes st parquets doit en toute honneteté et probité saluer le travail remarquable de la justice senegalaise au lieu de jeter l'anatheme sur les vaillants et meritants magistrats n'est pas magiustrat madiambal et diop qui veut faut donc se plier à la volonté divine jusqu'à l'extinction du soleil vs ne serez des magistrats
NDIAGO En Septembre, 2012 (21:13 PM) 0 FansN°:12
LE PROBLEME EST SIMPLE IL EST DE S'AVOIR EST CE L'ETHIQUE ET LA MORALE ACCEPTE CE FONDS COMMUN CE FONDS COMMUN EST DEGOUTANT ET DEGRADANT POUR LA JUSTICE DANS UN PAYS AUSSI PAUVRE QUE LE NOTRE PERSONNE NE ME FERA COMPRENDRE LE CONTRAIRE
IL EST TOTALEMENT IMPOPULAIRE VOILA LA QUESTION TOUT LE REST C'EST DU VERBIAGE






.
Dialma Santos En Septembre, 2012 (21:38 PM) 0 FansN°:13
Je l'avais dit tantôt,un juge cupide n'est pas un juge lucide. Merci Ndoye reste la sentinelle,les allées du pouvoir et de l'opulence sont si glissantes
Anonyme En Septembre, 2012 (23:04 PM) 0 FansN°:14
moi je ne parle pas des fonds communs mais du cas des presidents des tribunaux ils ont une boulimie du foncier tous des voleurs.ils ont volé des heriters et de connivence avec des cadres des impots et domaines des notaires.macky sal doit renvoyer a l'ecole ou je ne sais ou tous ces jeunes magistrats qui ne ne disent plus le droits.il doit le savoir d'ailleurs.et la presse est nulle el ne sais pas qu'on ne doit pas tendre le micr aces salauds de magistrats.mais des nulles com hamet aidara font lèaffairesde ces voleurs
Thio En Septembre, 2012 (01:01 AM) 0 FansN°:15
voilà ce que je craignais preque tous les magitrats pensent bétement que tout le monde leur envie leur fonction ce qui est une vue de 'esprit trés coute
@thio En Septembre, 2012 (02:42 AM)0 FansN°: 338147
Pourquoi aujourdhui? Jadis les magistrats etaient cites en exemple un Keba Mbaye pour ne site que lui exellaient dans leur probite morale qu intellectuelle contrairement a la nouvelle vague dont la majorite est motivee par une course honteuse a la richesse sans scripule
Anonyme En Septembre, 2012 (14:37 PM)0 FansN°: 338591
même du temps de keba mbaye, les magistrats faisaient des jaloux!rien n'a changé sous nos cieux!Et puis cessez de nous bassiner avec keba mbaye.C'est un boin juge certes, mais je respectais mieux d'autres moins célèbres mais plus compétents et plus intègres comme les issacs fosters, ousmane goudiam dont personne ne parle présentement!
Korsiga En Septembre, 2012 (09:08 AM) 0 FansN°:16
hola !!! petit descendez sur terre sur le petit pouvoir vous monte à la t^te déjà en quelques mois, j'ai pitié de vous !!!!!!!!!!
arrêtez de gueuler vous et vos protéger vous parler trop surtout de ce qui vous ne maîtriser pas
je ne m'interviens pas vous renseigner ce serait trop facile pauvre ignare ! je veux juste vous dire que les usa , première puissance mondiale aujourd'hui , a obtenu son indépendance parce que l'angleterre avait décidé d'augmenté injustement 1centime sur le prix du thé! alors si vous dites les juges font fausse route en se battant pour droit,je demande où allez vous conduire notre cher pays toujours ancré dans les principes juridiques. ce quvousignore ce que tous les magitrats n'était pas pour ce fcm mais aujourdhui avec l'inéllagance avec lequel il a été supprimé vous avez tous les magistrat sur le dos et vous avez peur !!!!!! normal!!!
Amadou Issa Ndoye En Septembre, 2012 (09:27 AM)0 FansN°: 338464
ce soi disant porte parole de l'APR est un vrai jaloux, un envieux ui n'a pas fat des études universitaires pour comprendre certaines choses, vas te faire voir
Anonymous En Septembre, 2012 (12:09 PM) 0 FansN°:17
combat sublime et solitaire du journaliste......hahahahahaha, non li kouko rétanoule dagua diale; tout comme Xeme, CE journaliste contre les magistrats, diaroule débat, si ces magistrats sortaient le dossier qu ils ont contre lui quand il etait greffier à kaolack....dommage que les pauvres magistrats soient soumis à une obligation de réserve batakh meunou niou defendre sén bop co il se doit; yaw nak moussé le porte parole apr tu ressembles fort bien à Gorgui Ndiaye q jaime bien par ailleurs, té nga dièmm ci taakhouraane bi ndakhe mou tané
Anonyme En Septembre, 2012 (15:04 PM) 0 FansN°:18
c'est l'air de la politique politicienne!Ce gus publie son nom et même sa photo pour être reconnaissable de ses maîtres (il se fera aussi reconnaître par ceux qu'ils traînent dans la boue...).Un journaliste qui dénonce un corporatisme?On aura tout vu dans ce pays!
Don laye En Septembre, 2012 (15:08 PM) 0 FansN°:19
Je crois qu'il faille qu'on apprenne a analyser sans blesser quelqu'un. La question est de savoir si ce fameux FCM est opportun, justifie et moral.Donnons des arguments pour ou contre. Mais l'executif a deja tranche. D'autres magistrats semle t-il ne sont pas d'accord avec ce FCM. Le president de l'UMS parle au nom de qui donc.
Anonyme En Septembre, 2012 (16:30 PM)0 FansN°: 338674
le président de l'ums parle au nom de tous les magistrats membres de l'ums.Les magistrats ne sont pas contre le rpincipe du fonds communs.Ils sont contre l'assiette sur les amendes qu'ils ont en majorité dénoncée pour des raisons évidentes (bien avant même que cette question soit portée sur la place publique).Les magistrats voulaient que cette assiette soit modifiée ou même que ce fonds soit remplacé par autre chose, aprés des concertations.Cependant l'attitude cavalière, discourtoise et politicienne de ce nouveau régime a fait se braquer tous les magistrats de ce pays qui veulent montrer à ce régime qu'on ne peut se lever un beau matin, sans aucune concertation, sans en informer les concernés, et dire :paf!j'annule tout!Un pays de droit ne fonctionne pas comme ça.C'est pourquoi il est important que ce décret d'abrogation soit annulé, pour le principe, par la cour suprême.POUR LE PRINCIPE car les magistrats savent bien qu'il faut un arrêté interministériel d'abord pour qu'ils puissent toucher le fonds commun, ce que ce gouvernement ne prendra jamais (c'est ce qui rend d'ailleurs incongrue l'attitude fanfaronne du gouvernement).Donc pour le principe, il faut que ce décret soit annulé.Ensuite ce gouvernement peut le ranger dans les tiroirs ou le manger si cela lui chante.Les magistrats seront déjà soulagés et satisfait d'avoir vaincu la forfaiture.
Saf En Septembre, 2012 (22:56 PM) 0 FansN°:20
MADIAMBAL DIAGNE L'OPPORTUNISTE!!!!!IL AVAIT VOLE DE L'ARGENT AUX GREFFES.......ET RENVOYE DE LA FONCTION PUBLIQUE.........
Gorgui En Septembre, 2012 (06:14 AM) 0 FansN°:21
vous voulez faire du commerce ,travailler ou passer vos vacances a Dubai ou au MAROC nous sommes la pour vous faire le visa a un prix abordable et un billet d'avion hors taxe contact: dubaibusiness2012@hotmail.fr
Citoyen En Septembre, 2012 (11:28 AM) 0 FansN°:22
Sauvons nos universités publiques du naufrage

Malgré les moyens substantiels mis à la disposition de l'enseignement supérieur de notre pays, les résultats sont qualitativement et quantitativement loin des normes de l'UNESCO. Nos instituions d'enseignement supérieur ont surtout un problème de management (mal gouvernance, corruption, népotisme, dépenses de prestige, gestion solitaire en lieu et place de la gestion démocratique et légale, non respect des lois et des règlements, etc.) avec la complicité active ou passive de la communauté universitaire (avantages indus, intimidations, etc.), des autorités étatiques qui, jusqu'à présent, feignent de ne rien savoir (n'ont-ils pas les moyens de savoir ce qui se passe ?) pour éviter la confrontation avec ceux (les amis politiques !) qu'ils ont nommé à la tête de ses structures et qui agissent parfois comme des monarques en gérant la chose publique à leur guise.

Face à la démission de l’État, nos universités croulent sous le poids de dettes dues aux créanciers (banques, hôpitaux, Sonatel, Senelec, SDE, fournisseurs divers) et chaque corporation s'évertue de demander toujours plus pour « améliorer ses conditions d'existence » et parfois au détriment de la communauté. Ainsi donc, la crise est donc une conséquence logique de l'inaction de l’État.
En effet quand les dirigeants (nommés par les autorités) gèrent la chose publique en dehors des normes établies sans être inquiétés le...
Xxx3 En Septembre, 2012 (20:45 PM) 0 FansN°:23
Mais qu'est-ce qu'on eut reprocher à un présiedent qui prend ses responsabilités et les assume? Quand il y aura un autre régime vous aurez peut être votre fonds. Mais celui-là appelle à une solidarité nationale pour soulager nos pauvres concitoyens qui ont les mêmes droits dans cet Etat que les magistrats, notamment celui d'être protégé. Et puis d'ailleurs comment un juriste compétent peut-il parler de droit acquis à propos d'une chose qui n'était même effectif. Il faut aimer son pays et aimer son métier
ELIMANE-USA En Septembre, 2012 (08:09 AM) 0 FansN°:24
Je suis tout a fait d'accord que nos magistrats soient mis dans d'exellentes conditions sociales et financiere. Par contre, beneficier d'une des nombreuses decisions politiciennes de WADE , ne devait pas les agreer au moment ou le pays est confronte a de nombreux defis qui exigent une reponse urgente et adequate. Que dire de cette mauvaise politique qui consiste a donner, a un corps, des avantages que je juge indus, au detriment d'autres corps,qui, tot ou tard, vont reclamer les memes. Je ne parle pas de ce seul FCM, mais, de toutes les decisions que WADE a prises pour corrompre "certains agents de l'Administration" et autres.

Ajouter un commentaire

 
 
Haj Malick NDOYE
Blog crée le 10/02/2012 Visité 136630 fois 30 Articles 3048 Commentaires 10 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires