Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Parité ou pari politicien ? Et si le controversé Me Buzz avait raison ?

Posté par: Haj Malick NDOYE| Mardi 27 décembre, 2016 21:12  | Consulté 326 fois  |  0 Réactions  |   

Nous sommes littéralement déroutés dans ce Sénégal où on casse les Thermomètres pour exorciser le froid. À l’injonction morale qui commande une prophylaxie pour éradiquer les Fléaux qui sévissent, endiguer l’exaspération qui diffuse, on préfère crucifier les lanceurs d’alerte ! On jette au bucher les dénonciateurs de chancres qui gangrènent et de cancers qui se métastasent ! On spécule sur la personnalité du messager plutôt que de décrypter le message. Dans ce pays où « Quand le sage désigne la Lune avec son doigt », de dangereux imbéciles de compétition, non seulement, « regardent le doigt », mais veulent tout simplement le couper ! Pour mieux camoufler la lune devenue trop prégnante. Ils auraient voulu que l’astre lumineux restât sous leurs nuages de dogmes, de mensonges éhontés et d’hypocrisie infernale ! Grand Dieu, peuvent-ils couper tous les doigts de TOUS ceux qui, désormais doutent de leurs certitudes ébranlées ? Qui peut museler toutes ces nouvelles générations qui dès l’entame du jour ont enlevé et jeté aux orties, les œillères de leurs parents ? Le nouveau type de sénégalais  dessillé, exigeant et regardant ? « C’est une folie à nulle autre seconde. Que de vouloir se mêler de corriger le monde. » Disait Molière !

Au cours de la semaine passée, deux cactus, pour ne pas parler de boulets, qui plombent sévèrement l’évolution progressiste de notre jeune démocratie, ont été agités par deux personnages truculents, sulfureux, controversés, hérésiarques, etc…. Vous pouvez allonger la liste des superlatifs à l’envi ! Mais regardons de plus près, les messages de ces messagers sans trop nous appesantir sur leurs personnalités respectives ! Sans les lunettes des élites politiques intéressées et de l’Establishment  bien-pensant. Deux interrogations qui nous laissent quand même profondément interrogatifs ! Quant à leurs pertinence, leur valeur démocratique dans un contexte : Sénégal. Nous pensons d’ailleurs avec Jean Paul Sartre qu’il n’y a de « valeurs que par rapport à un contexte spatio-temporel. » Ce qui est valable et pertinent en Occident, aux pays de le Scandinavie, ou même dans un pays limitrophe, pourrait être ICI, au Sénégal, tout simplement  impertinent !

1-« La parité absolue Homme/Femme est une injure faite aux femmes. Elle (Parité) est humiliante pour les femmes qui ne sont pas une espèce à protéger ou des Handicapés ! Il urge d’abroger cette Loi qui écarte le mérite et la compétence » Maitre Buzz dixit.

2-« Nous proposons la suppression du salaire des députés et son remplacement par des indemnités de session. Ainsi tous les députés élus garderaient leur fonction initiale et iraient siéger si l’Assemblée est convoquée. Est-il juste de payer aux députés des salaires qui vont de 1.250.000 à 4.000.000 alors qu’ils ne travaillent réellement que deux ou trois mois dans l’année ? » Propos d’un rescapé repenti du wadisme !

Le débat est lancé ! Par qui ? Ces deux-là !

Vous allez me dire pour Maitre Buzz qu’il cherche le Buzz !

Pour l’ex porte-flingue du vieux politicien qui nous gouvernait : Que ne l’a-t-il pas dit quand il portait la parole insaisissable de l’apôtre du Wax Waxëëte ?

Cela nous importe peu ! « Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse ! » La valeur heuristique d'un message doit-elle dépendre de l'appréciation que nous avons de celui qui nous le délivre ? Oh que non ! Vous voulez être une partie du problème, ou une partie de la solution ? S’interrogent les anglo-saxons ! Nous voulons être une partie de la solution ! Nous ne demandons qu’une solution à nos problèmes.

Quel homme responsable, intelligent et républicain peut cracher aujjourd’hui sur la parité, sur l’émancipation de la femme, sur l’égalité de TOUS devant les lois et règlements d’une société de responsabilité ? Alors les accusations de misogynie, de phallocratie ne sont qu’un fonds de commerce féministe qui ne fait plus recettes. Le bilan des courses de la parité est tout simplement désastreux. Nous avons vu dans l’Hémicycle de l’Assemblée Nationale des députées, des représentantes du Peuple qui ne reflètent pas le prestige et la valeur intrinsèque de nos mères, de nos sœurs, de nos amies avec qui nous avons partagé les bancs de l’école et de l’université ! Nous ne partageons pas l’extrémisme et l’ultracisme de Maitre Buzz qui demande l’abrogation tout net, de la Parité. Mais nom de Dieu il faut revoir son application ! Pourquoi ne pas l’appliquer au cas par cas ! Dans une grille progressive ? C’est la démagogie populiste et électoraliste d’un vieux satrape qui a précipité son application intégrale. Sommes-nous tenus de supporter sans broncher le fardeau du legs explosif de l’épicier qui nous gouvernait ? Là où il n’y a pas une Dame compétente et méritante pour reprendre Maitre Buzz, pourquoi aller en chercher une autre, dans l’arrière-cour de Belzébuth ? Comment elle pourra représenter valablement toutes celles qui ont choisi légitimement de ne pas intégrer les appareils partisans ? C’est vrai que les absentes ont tort ! Mais peut-on confier ce qui appartient à tout le monde à des godillots qui marchent au sifflet ? Les divergences dans l’hémicycle de la république sont plutôt signe de vitalité démocratique. Mais les crêpages de chignons, les rixes, les tirades d’injures,  à l’Assemblée Nationale, à n’en pas douter, déconsidèrent l’Institution. C’est un virulent pied de nez aux principes  fondamentaux de la parité qui voudrait réparer l’injustice de mésestimer les femmes compétentes et méritantes ! Ce que nous avons TOUS vu à l’assemblée Nationale est un dévoiement politicien, une sanglante caricature de la Parité ! La parité c’est aussi une autre question de société ! Un jeune président de la République né après les Indépendances, apostrophé sur une autre question de société, a eu cette époustouflante et vigoureuse répartie : «Fondamentalement,  l’homosexualité est une question de société. Il ne saurait y avoir un modèle fixe dans tous les pays. Les cultures sont différentes, tout comme les religions et les traditions.  La dépénalisation de l’homosexualité, c’est comme la peine de mort, les avis sont partagés là-dessus. Nous avons aboli la peine de mort depuis des années au Sénégal, mais d’autres pays non. »

Sauf invective, cette Assemblée Nationale n’est pas celle de la rupture attendue par le Peuple du 25 Mars 2012 ! Ce peuple qui a massivement éconduit les godillots du vieil autocrate. Il est toujours là ! Bon pied bon œil ! Cette mascarade a atteint aujourd’hui ses limites ! Le voile s’est déchiré ! Dans la subconscience populaire, en regardant de plus près cette Assemblée Nationale, l’idée même de la rupture est désinvestie des espérances dont elle était porteuse.

 En perspective des élections législatives de 2017, il faut avoir le courage politique de le reconnaitre et de rectifier les erreurs de casting. Avant que le Peuple ne s’en charge lui-même !

D’où la pertinence des propositions de l’ex ministre et porte-parole de Wade. N’est-il pas grand temps de faire de la députation un prestigieux sacerdoce politique non rémunéré ? On  s’engage librement pour, d’abord représenter le Peuple sénégalais et ses intérêts. Ensuite, et ensuite seulement, soutenir les actions d’un Exécutif œuvrant en cohérence avec les intérêts supérieurs du pays.  C’est donc un don de soi librement consenti et gratuit. C’est le but initial de l’engagement politique ! Cela pourrait aider à écheniller la politique de ces colonies d’opportunistes, de chasseurs de prime, et de sangsues qui vivent de la politique. Ils ne peuvent pas faire revivre la politique démonétisée et morte dans le cœur du citoyen ordinaire. Ce citoyen ordinaire il est silencieux mais il est partout. Il en veut pour son vote ! Ce sont les sans-noms, les sans grades, les sans dents, les sans carnets d’adresse qui ont élu Macky Sall contre l’avis de l’Establishment qui voulait nous faire croire que Macky : c’est le machiavélisme sans Machiavel !

 Ass Malick NDOYE

Responsable APR, Fass Gueule Tapée Co

 

 L'auteur  Haj Malick NDOYE
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)  Certains commentaires sont en cours de validation...

Ajouter un commentaire

 
 
Haj Malick NDOYE
Blog crée le 10/02/2012 Visité 135288 fois 29 Articles 3047 Commentaires 10 Abonnés

Posts recents
Dilemme de la demande sociale, face à la demande militante ! En cette veille d’élections !
La dénormalisation de l’impunité face à la stratégie de victimisation !
Parité ou pari politicien ? Et si le controversé Me Buzz avait raison ?
« Un président ne devrait pas laisser faire ça… »
Les amis encombrants de Macky Sall !
Commentaires recents
Les plus populaires